Un calme trompeur

Portrait de william

Depuis quelques semaines, le train d'annonces concernant l'adoption de la norme HbbTV et tout ce qui tourne autour semble s'être un peu calmé.
Nous avons eu des retours d'expériences, et des mises en place d'expérimentations (comme Salto par France TV par exemple, ou récemment, des annonces concernant la Russie.
Mais dans l'ensemble, pas grand chose.

Est-ce à dire qu'il ne se passe rien ?

En fait, non, il continue de se passer des choses, mais nous abordons maintenant une phase de consolidation. Consolidation des services des des infrastructures principalement, et pas uniquement, en France, mais dans l'Europe entière. Et comme ça ne se voit pas beaucoup, il n'y a pas de publications à ce sujet. Mais les équipes travaillent.
Pour les services, le duo gagnant pour le moment est constitué de l'écran de TV et du second écran. Beaucoup d'expérimentations vont dans ce sens, avec des contraintes techniques liées à l'apairage entre ces écrans et la synchronisation avec le flux, si on veut un service attaché à ce flux et non un service OTT.
L'aspect social TV tire tout le monde vers l'avant, à l'initiative des téléspectateurs qui ont brûlé la priorité aux chaînes sur ce point, celles-ci se retrouvant dans l'obligation d’emboîter le pas et de proposer des émissions sur lesquelles les téléspectateurs vont échanger, mais sans avoir la possibilité de diffuser ce flux qui doit être modéré. Les questions des téléspectateurs sont donc traitées par un groupe de modérateurs/community managers comme dans l'émission C Dans l'air par exemple.

Mais la diffusion de tweets directement sur la télé comme le propose Vidpresso par exemple reste très difficile à mettre en place à cause de la modération à faire ne serait-ce que pour rester dans la conformité vis à vis du CSA !
Ne reste que la consultation de ces tweets sur le second écran, celui qui n'est pas soumis à cette réglementation. Mais quid de la télé dans ce cas ? Si tout fini par se passer sur cet écran, quel intérêt reste-t-il à y proposer quelque chose ? Et comment ? HbbTV une fois de plus !
A partir du moment ou nous allons pouvoir gérer une interaction directe entre ce second écran et l'affichage de la télévision et le tout lié au flux, on devrait commencer à avoir une équipe gagnante.
A la fois pour les programmes "ordinaires" type retransmissions sportives, émissions de divertissement, télé réalité, fictions ou séries, que pour des programmes pensés pour cela, dans une optique transmedia qui ne se servirait pas de la télé comme un écran passif mais qui permettrait au téléspectateur d'y être également actif en ayant des informations différentes sur sa télé par rapport à son voisin.

Et comment gérer cela ?
Avec des outils adaptés comme ceux sur lequel travaille gamific.tv bien sûr ! Une plateforme de gestion de l'ensemble de ces techniques qui permettra aux diffuseurs de gérer cette interactivité à tous les niveaux, aux producteurs de penser leurs émissions en intégrant cette couche d’interactivité à la base et aux téléspectateurs de profiter pleinement de cette nouvelle expérience de consommation.