Télévision connectée

Les axes de développement de la TV connectée

Le marché de la télévision connectée est à la croisée des chemins de plusieurs marchés déjà existants. Au regard des enjeux stratégiques que représente ce nouveau marché (3 Milliards de $ en 2013 aux US pour 24 millions d’utilisateurs américains ), chacun des acteurs de ces marché tentent d’imposer sa position et son outils . Dans la mesure ou comme très souvent, les acteurs n’ont pas réussi à se mettre autour d’une table pour tenter d’imposer un standard. Chacun d’entre eux développe son outil en partenariat ou non avec d’autres acteurs (horizontaux, transversaux ou verticaux). Pourtant, chacun des outils précédemment cités correspondent généralement à un type d’acteurs.

Les widgets TV

  • Les acteurs principaux : Les pure players du web + Les acteurs de l’Entertainment (tels que les producteurs, les chaines TV et d’autres)
  • L’argument commercial : Facilité de déploiement et standard technologique
  • Technologie : Ouverte à tous les acteurs de l’internet
  • Forces : Simplicité de développement faible des coûts d’entrée
  • Freins : Dépendance des fabricants de TV
  • Le leader : Les Widgets Yahoo qui ouvrent la porte à tous les acteurs sus-cités

Les set top box

  • Les acteurs principaux : Les ISP (Internet Service Provider : Orange, SFR, Bouygues, Darty, Free…), les acteurs historique de la distribution TV et Google
  • L’argument commercial : l’existence de la box dans les foyers pour les ISP + la simplicité d’évolutivité de la box
  • Technologie : Fermée pour le moment (sauf pour le projet de Google)
  • Forces : Maitrise l’accès à internet et d’un certain nombre d’habitudes de consommation, Indépendance complète des autres acteurs du marché, Cout de déploiement raisonnable !
  • Freins : Des approches souvent national qui implique des accords multiples pour prestataires de services. Des habitudes de fonctionnement loin de l’ouverture nécessaire à développement rapide. Le cout du déploiement des box est raisonnable au regard de celui des consoles ou TV par exemple. Mais l’investissement vient de l’opérateur lui-même qui l’assume seul !
  • Leaders : Les ISP nationaux
  • Les télévisions nouvelle génération

Les acteurs principaux : Les constructeurs TV + les acteurs de la micro-informatique

  • L’argument commercial : L’évidence et la simplicité d’utilisation
  • Technologie : Fermée
  • Forces : Le renouvellement du parc des TV, La communication entre les devices de leur gamme, la convergence des supports
  • Freins : le déploiement passe forcément par un renouvellement du parc des TVs
  • Les leaders : Samsung, Sony, LG, Panasonic, Vizio, Intel,

Les consoles de jeux

  • Les acteurs principaux : Microsoft Xbox, Sony Play Station, Nintendo Wii
  • L’argument commercial : La console est déjà dans les salons, elle est puissante et permet déjà des passerelles avec l’industrie du jeu !
  • Technologie : Semi Ouverte (ouverte principalement aux développeur de l’industrie du jeu qui maitrise technologie utilisée dans les boxes)
  • Force : La puissance des processeurs, son taux de pénétration , les habitudes de consommation, le déploiement numérique de nouveau services
  • Freins : des technologies pas tres accessibles et des accords systematiquement à passer avec les constructeurs de box.
  • Le leader : Xbox (qui ajoute de plus en plus de services ) et Playstation qui vient même d’annoncer la création de programme originaux exclusif sur sa PS3 !

Les media serveurs

  • Les acteurs principaux : Microsoft, Apple
  • L’argument commercial : gérer l’ensemble des éléments sur vos ordinateurs encore plus simplement via votre TV
  • Technologie : Microsoft (Windows Media Center) et Apple (APPLE TV + iTunes). Les deux sont relativement fermés pour l’instant comme toujours pour Microsoft mais Apple devrait prévoir une stratégie du type App Store pour la TV d’ici peu de temps.
  • Forces : Les ordinateurs sont les outils les plus intéressant au regard du rapport puissance / taux de pénétration. Ils sont très souples et permettent de tout envisager si la TV et l’ordinateur communique correctement. Et surtout c’est un outil qui fonctionne déjà parfaitement !
  • Freins : La complexité de mise en place et la gestion des compatibilités. En outre les deux constructeurs ne parviennent pas a pousser le marché et donc émerger sur ce sujet.
  • Le leader : Microsoft est évidemment celui avec le plus fort taux de pénétration mais l’outil est trop complexe de configuration et d’installation. Pas assez confortable. En revanche, Apple prépare une nouvelle révolution sur ce marché de la TV Connectée…

La question des business models…

Il est certain que bon nombre de ces outils vont cohabiter dans le futur mais des évènements démontrent bien que chacun de ces outils stratégique ne peut pas être la stratégie de n’importe qui. La récente annonce de VUDU qui vient d’abandonner la production et la distribution de sa set top box au profit de softwares de distribution va justement dans ce sens. Elle démontre également que le sens du marché va plus vers un principe d’ouverture des devices à des services supplémentaires de sociétés extérieurs (comme les Widgets Yahoo). Reste à a déterminer le ou les business models pour les devices d’accueil.
Est-ce qu’il réside dans l’argument d’achat pour le produit, est ce qu’il réside dans un principe du type « app store », ou parlera t on rapidement de rétrocommissions pour les constructeurs. Il y a des chances que ces trois business models se succèdent en suivant la maturité du marché !